Le mardi 18 septembre s'est déroulé dans les locaux du Forum un colloque sur les finances locales franciliennes en partenariat avec l’AMIF, France Urbaine, l’AdCF, la Banque Postale et l’IAU-ÎdF. Durant toute la journée, sous la présidence de Jean-Yves Le Bouillonnec, parlementaires, élus locaux et techniciens de haut niveau sont intervenus pour apporter leur contribution sur les grandes thématiques qui cristallisent le débat en finances locales, à la veille du projet de loi de finances 2019. Ont ainsi été étudiés, la refonte de la fiscalité locale à l'évolution des dispositifs de financements et de solidarité financière ainsi que les complémentarités entre l'agglomération francilienne et les autres agglomérations françaises.

Les 70 personnes qui ont assisté aux tables-rondes de la journée ont notamment pu entendre les analyses d’Alain Richard, Sénateur du Val d'Oise et corédacteur du rapport sur la refonte de la fiscalité locale. De même, le Député du Val-de-Marne, Gilles Carrez a balayé l'ensemble des enjeux qui intéresseront les collectivités franciliennes lors des débats du projet loi de finances 2019.  Il en a également profité pour exposer à l'assistance une synthèse de son rapport sur le financement du Grand Paris Express remis récemment au Gouvernement.

Le mardi 18 septembre s'est déroulé dans les locaux du Forum un colloque sur les finances locales franciliennes en partenariat avec l’AMIF, France Urbaine, l’AdCF, la Banque Postale et l’IAU-ÎdF. Durant toute la journée, sous la présidence de Jean-Yves Le Bouillonnec, parlementaires, élus locaux et techniciens de haut niveau sont intervenus pour apporter leur contribution sur les grandes thématiques qui cristallisent le débat en finances locales, à la veille du projet de loi de finances 2019. Ont ainsi été étudiés, la refonte de la fiscalité locale à l'évolution des dispositifs de financements et de solidarité financière ainsi que les complémentarités entre l'agglomération francilienne et les autres agglomérations françaises.

Les 70 personnes qui ont assisté aux tables-rondes de la journée ont notamment pu entendre les analyses d’Alain Richard, Sénateur du Val d'Oise et corédacteur du rapport sur la refonte de la fiscalité locale. De même, le Député du Val-de-Marne, Gilles Carrez a balayé l'ensemble des enjeux qui intéresseront les collectivités franciliennes lors des débats du projet loi de finances 2019.  Il en a également profité pour exposer à l'assistance une synthèse de son rapport sur le financement du Grand Paris Express remis récemment au Gouvernement.

Philippe Laurent, avec son expertise du sujet, a notamment insisté sur la problématique que laisse ouverte la suppression de la taxe d'habitation en termes d'autonomie financière et la menace que cela constitue pour la culture de la décentralisation. Il a également rappelé la position de l'AMF sur la nécessité de réviser les bases locatives.

Laurent Bacquart, directeur général adjoint finances de l'EPT Grand Orly Seine Bièvre, a pu rouvrir le débat sur le financement des EPT à l'aune de la suppression de la taxe d'habitation et les incertitudes que cela laisse entrevoir. De même Fabien Tastet, Directeur général des services de l'EPT Grand Paris Sud Est Avenir a eu l'occasion de pointer les difficultés causées par la fin de l'obligation législative de reversement aux EPT par la MGP de la dotation d'intercommunalité.

Chacune des tables-rondes a été introduite par des présentations analytiques et chiffrés des enjeux de chaque thématique abordée, que Luc Alain Vervisch, Directeur des études de la Banque Postale et Martin Wolf, expert finances locales de l'IAU-ÎdF avaient réalisées pour l'occasion.

Olivier Landel, délégué général de France Urbaine et Nicolas Portier, délégué général de l'AdCF ont apporté la vision nationale de leur association respective à propos de l'agglomération francilienne et de son rapport aux autres métropoles, cherchant à sortir d'une opposition stéréotypée entre l'Ile-de-France et les autres régions et à étudier les complémentarités entre métropoles françaises. C'est lors de cette troisième table-ronde sur la recherche des équilibres vertueux entre les métropoles que Jacques JP Martin en tant que premier Vice-président de l'AMIF a rappelé les singularités de chaque métropole et de l'impossibilité à comparer leur modèle d'édification.

Une synthèse des débats et des problématiques soulevées est en cours de rédaction.

Retrouvez le programme du colloque

Retrouvez ci-dessous les supports de présentation en téléchargement:

- Table-ronde 1 : Banque Postale - La réforme de la taxe d'habitation et son impact en Ile-de-France

-  Table-ronde 2 : Banque Postale - Finances locales franciliennes : illustrations

-  Table-ronde 3 : IAU-IdF - Le Grand Paris au regard des autres métropoles : une locomotive en trompe-l’oeil